L'HISTOIRE CREOLE AU PRIX NOBEL 2008

L'HISTOIRE CREOLE AU PRIX NOBEL 2008

Lundi, 13 Octobre, 2008 - 00:43

En rappelant “{{Éloge de la créolité {in praise of creolness} }}” de Jean Barnabé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant, voilà qu´un des hommes qui a écrit noir sur blanc “{Le français comme chacun sait est une ancienne langue créole,}” dans son Éloge du créole a obtenu le prix Nobel de Littérature 2008.

En effet, Jean-Marie Gustave Le Clézio, l´écrivain qui a affirmé dans un interview a Télérama que “{C'est en faisant semblant d'être écrivain qu'on le devient vraiment}” est maintenant reconnu par l´Académie Suédoise à Stockholm. Ce n´est pas de la couillonnade.

“{La migration, l´aventure poétique et la faculté de l´extase de l´écrivain chercheur d´une humanité en-dehors et sous la civilisation dominatrice.}” est le motif de l´Académie Suédoise. À ce niveau, on aurait dû lui doubler son prix du prix Nobel de la Paix.

"{Son style est merveilleux, transparent et sans prétention"}, a proclamé Horace Engdhal, le secrétaire de l´Académie Suédoise.

Avant de revenir au mois de décembre pour la remise du prix et le fameux dîner annuel, déjà le 25 octobre le Franco-Mauricien sera à Stockholm pour recevoir le prix-de Stig Dagerman.

J´entends un chuchotement intérieur : “{Enfin un écrivain lisible a eu le prix Nobel de Littérature. Répétons le bèlè ! Avec de la patience on voit le nombril d´une fourmi.}”


Stockholm Maxette Olsson


 montraykreyol.org