MONTRAY KREYOL : 1 MILLION DE VISITES…



Vendredi, 15 Octobre, 2010 - 19:06

Notre site vient de franchir la barre symbolique du million de visites après trois ans d’existence (MONTRAY KREYOL fut créé en février 2007). Ce chiffre correspond à nos objectifs de départ et au public-cible que nous avions visé. Il n’était pas question pour nous de faire dans la démagogie et de draguer à n’importe quel prix l’internaute à l’aide de sujets-bateau, de révélations bidons ou de scoops le plus souvent dérisoires.
D’ailleurs, notre équipe est entièrement bénévole et nous n’acceptons pas de publicités rémunérées. Quand nous faisons la promotion d’un livre, d’un CD ou d’un film, c’est toujours à titre gracieux et parce que nous les avons appréciés.
Nous regrettons beaucoup que l’un des fondateurs de notre site, l’un des piliers de cette aventure, ne soit plus là aujourd’hui pour fêter avec nous ce petit événement. Il s’agit de Pierre PAPAYA, notre premier webmaster, homme d’un dévouement et d’une rectitude exemplaires, militant de la cause martiniquaise à travers son parti, le PKLS (Parti Kominis pou Lendépandans ek Sosializm). Il vit en tout cas dans notre cœur.

MONTRAY KREYOL a été fondé par Raphaël Confiant et créé par Didier Lostau, informaticien hors pair. Ecrivain martiniquais bien connu, R. Confiant a imprimé dès le départ une ligne créolisante au site, la place réservée aux études créoles y étant prépondérante. Mais au fil du temps, cette ligne s’est infléchie pour s’ouvrir aux problématiques du Tiers-Monde, en particulier des régions encore en proie au colonialisme et à l’impérialisme : Palestine, Tibet, Amérique du Sud, Kanaky, Afrique noire etc…Enfin, MONTRAY KREYOL s’est aussi élargi aux problématiques de l’Occident, notamment de la France et des Etats-Unis.

Parmi les collaborateurs de départ, il y a, en Guadeloupe, Jean-Samuel Sahaï. Poète et écrivain en Anglais, Français et Créole, Jean-S. est un observateur des interactions entre les composantes des sociétés créoles.

Autre collaborateur d’importance, Thierry Caille, Français (plus exactement gascon), grand amateur de poésie quoique ingénieur agronome. Il a vécu et travaillé aux Antilles dans le temps et fut un habitué des bars à pêcheurs de la commune des Anses d’Arlets où rhum et créole coulent à flots.

Autre collaborateur français, notre ami Jérôme qui durant deux ans assura seul la Newsletter de Montray Kréyol dénommée Kourilet Envoyée chaque semaine à près de 20.000 personnes, celle-ci a grandement contribué à faire connaître notre site.

Depuis la Suède, notre amie guadeloupéeo-scandinave, Maxette Olsonn nous envoie des textes empreints de cette jovialité extraordinaire qui la caractérise. Philosophe créole, elle sait analyser comme personne les mille et uns ressorts de notre personnalité.

Après le décès de Pierre Papaya, deux autres webmasters sont venus le remplacer : Charles, le Martiniquais et Francesca Palli, la Suissesse. Grand connaisseur de la culture créole, Charles se dévoue quasiment chaque jour au service du site.

Francesca Palli, depuis le Tessin (Suisse italophone), passe des nuits entières à s’occuper de son site, « POTOMITAN », mais aussi à de nombreux autres parmi lesquels MONTRAY KREYOL. Grande connaisseure de la flore antillaise, elle a déjà plusieurs fois arpenté nos îles pour y rencontrer la fleur ou l’arbre rare.

Anthropologue et spécialiste de l’indianité créole ainsi que du système d’habitation, Gerry L’Etang collabore de temps à autre à notre site, y apportant ses analyses pénétrantes, cela dans un style d’une clarté admirable.

Ecologiste, écrivain et conseiller régional, Louis Boutrin tient un « bloc-notes » sur notre site dans lequel il fait régulièrement part de son combat à la fois écologique (contre l’empoisonnement au chlordécone notamment) et de sa lutte pour une Martinique souveraine.

L’écrivain Daniel Boukman, bien connu dans le monde du théâtre et celui de la défense du créole, fait aussi partie dès le début de l’aventure MONTRAY KREYOL. Ses articles incisifs décortiquent l’actualité politique martiniquaise à rebours des discours convenus.

Enfin, celle qui se fait appeler « La Carbétienne » tant elle est attachée à sa commune d’origine, nous honore aussi de sa belle plume. Passionnée de théâtre, elle possède de l’énergie à revendre, énergie qu’elle insuffle évidemment à MONTRAY KREYOL.

Si kréyol-la ni an plas chak simenn asou MONTRAY KREYOL, sé gras a Met Jid, boug-la ki ka matjé « KREOLAD » la. Sé dé teks ka fè nou ri ek katjilé adan menm balan-an ek ki ka sèvi an kréyol nawflaw.

Lisa David, la courageuse journaliste de RFO, en butte ces jours-ci à la vindicte de sa direction qui la traînera bientôt en justice pour une pseudo- diffamation, nous confie, à son rythme, des articles de grande qualité.

Léandre Litampha, toujours muni de son appareil-photo, est un formidable alerteur de conscience, qui ne laisse rien passer et dont la plume à la fois humoristique et acérée sait dénoncer les travers de nos politiciens assimilationnistes. Il collabore régulièrement à MONTRAY KREYOIL.

L’écrivain guadeloupéen Ernest Pépin, auteur du magnifique roman « TAMBOUR-BABEL », nous gratifie de temps à autre de beaux poèmes ou de textes incisifs sur l’actualité culturelle de sa chère Guadeloupe.

Autre écrivain guadeloupéen à nous honorer de sa plume, Hector Poullet, poète créolophone de grand talent qui est aussi connu pour avoir rédigé le tout premier dictionnaire du créole guadeloupéen.

Enfin, notre regretté Miki Runek, Breton et Créole tout à la fois, qui nous a, hélas quittés, il y a quelques mois et dont tout un chacun a pu apprécier les textes pleins d’humour et de tendresse envers la société martiniquaise. Son unique recueil publié sous forme de livre, « PIMENT-DOUX », est actuellement en vente en librairie.





 montraykreyol.org